Blog SYMETAL 38

Repenser l’entreprise et la participation des salariés

0

L’entreprise, quelle que soit sa taille, est un acteur incontournable de l’activité économique. Elle a de multiples dimensions : lieu de création de richesses, collectif humain, communauté de travail, espace de démocratie sociale, lieu de l’investissement productif. Son projet ne peut se résumer à une recherche d’intérêts financiers de court terme. Rééquilibrer travail et capital est nécessaire. Si le capital est nécessaire et le rôle des actionnaires important pour la bonne marche de l’économie, la stratégie de l’entreprise ne peut faire abstraction du fait que la création de valeur est l’oeuvre d’un collectif de travail s’inscrivant dans un environnement et un territoire. L’entreprise, en tant que projet commun fédérateur, doit être réhabilitée et réappropriée par ceux qui la font vivre.

Il est nécessaire de repenser les finalités de l’entreprise. Il s’agit également de renforcer les formes de démocratie dans l’entreprise et de redonner au travail la place centrale qu’il doit occuper. Dans ce cadre, l’approche de la participation doit être globale et inclure tant la participation aux résultats qu’une meilleure participation des travailleurs aux décisions qui les concernent. La "codétermination à la française" qui permet un meilleur partage du pouvoir et une gouvernance plus coopérative est-elle une voie à rechercher ? Pour nous, la codétermination est une idée porteuse d’avenir qui doit trouver sa place dans la loi.

4 janvier 2018 |

Les ordonnances et les analyses de la CFDT

0

Les débats autour de l’actualité revendicative fait une place importante aux ordonnances du gouvernement. Lors des échanges en Bureau Fédéral, une grande majorité des membres ont exprimé le fort mécontentement, voire la colère de certains militants de notre Fédération. La CFDT formule l'hypothèse que l’on peut, dans l’entreprise, négocier des organisations du travail et des garanties conformes aux attentes des salariés et utiles à la performance de l’entreprise. Mais pour que ce donnant-donnant fonctionne, les négociations doivent être loyales et équilibrées : pour cela, il faut des représentants du personnel protégés du lien de subordination vis-à-vis l’employeur, formés, ayant accès à toute l’information économique et sociale sur l’entreprise. Faisons la démonstration concrète de l’utilité du syndicalisme dans l’entreprise !

SOYEZ ÉCOUTÉS, SOYEZ DÉFENDUS, VENEZ RENCONTRER LA CFDT ET, VOUS AUSSI, REJOIGNEZ LA CFDT !

Lire notre tracts CFDT Ordonnances | consulter nos analyses ORDONNANCE-N01 analyse CFDT | ORDONNANCE-N02 analyse CFDT | ORDONNANCE-N03 analyse CFDT | Annexe - cfdt-ordonnance-n05

19 septembre 2017 |

Pas de remise en cause du C3P

0

Il n’y aura pas de remise en cause du compte pénibilité et les droits salariés seront garantis.

La CFDT prend acte de l’évolution du Compte Personnel de Prévention de la Pénibilité (C3P). Le premier ministre a adressé, début juillet, un courrier aux partenaires sociaux afin de les informer de l’évolution de la prise en charge de 4 facteurs. Le compte a bien failli passer à la trappe, mais le gouvernement a finalement assuré son maintien. Une décision qui satisfait la CFDT, défenseuse de son principe depuis l’origine ! Nous nous satisfaisons du maintien de la reconnaissance de la pénibilité véritable mesure de justice sociale pour bon nombre de salariés. Nous rappelons que cette mesure est la contrepartie à des conditions de travail subies qui altèrent l’espérance de vie des salariés et bien souvent compromettant une fin de carrière en bonne santé.
Derrière les polémiques se cachaient aussi deux visions de la gestion de la Santé au travail une première basée sur la réparation la seconde sur la prévention. Maintenant, la CFDT souhaite une mise en œuvre sans délai « et sans tergiverser. Tout le monde reconnait qu’il faut prendre en compte la pénibilité et la question de l’usure au travail ». Depuis l’instauration du C3P en 2016, 800 000 salariés ont pu bénéficier de points sur leur compte qu’ils pourront faire valoir afin de suivre une formation qualifiante, passer à temps partiel sans perte de salaire ou bénéficier d’un départ anticipé à la retraite. Nous regrettons que soit remis en cause le principe que le financement soit assuré par les entreprises qui exposent aux risques. Cela reste un moyen efficace d’agir sur la prévention. Un financement plus global est déresponsabilisant pour les entreprises concernées.

CFDT : Tester son exposition à la pénibilité | Cpte prof de prevention-declaration CFDT COCT.

31 juillet 2017 |

Négociation du dispositif conventionnel

0

Les cinq organisations syndicales représentatives de la branche (CFDT, CFTC, CGC, CGT, FO) et l’UIMM ont jugé qu’il était temps de rénover un système datant de plus de 40 ans. Cette négociation doit permettre de tenir compte des évolutions du travail, de son organisation et de prendre en compte les métiers d’aujourd’hui et de demain. La CFDT a pour objectif d’obtenir des garanties de haut niveau applicables à l’ensemble des salariés de la Métallurgie sur l’ensemble du territoire national, départements et régions d’outre-mer compris. Lire notre Tract-Nego-CCT-CCN_2017.

Nos objectifs :

  • Obtenir une convention collective nationale unique de haut niveau applicable à l’ensemble des salariés de la Métallurgie.
  • Améliorer le système de classifications en proposant un système unique pour les cadres et les non-cadres, plus précis et plus transparent que le système actuel.
  • Obtenir une protection sociale de bon niveau pour tous les salariés de la Métallurgie.
  • La CFDT revendique aussi la mise en place d’un Plan épargne retraite collectif et d’un Compte épargne temps interentreprises.
5 juillet 2017 |
Copyright 2015 - Vantage Thème - Hébergé chez O2Switch