Ecopla : les salariés se battent pour devenir une Scop

0

L’enjeu est clairement de ne pas perdre une fois de plus une entreprise industrielle – L’Union régionale des Scop.

La CFDT métallurgie soutient le projet de création de SCOP porté par les salariés de l’entreprise Ecopla, l’usine historique de fabrication de barquettes de Saint-Vincent-de-Mercuze (38). Après sa mise en liquidation judiciaire en mars dernier, une première décision de justice rendue le 24 juin 2016 est venue doucher les espoirs des ex-salariés. Bien que le projet soit réaliste et que le collectif ait réussi à réunir les 2,3 millions d’euros nécessaires au fonctionnement de l’entreprise grâce à la solidarité des personnes et des institutions, le juge n’a pas validé le projet et a décidé de vendre l’outil et les machines à un groupe italien (le concurrent direct et par ailleurs lui aussi en difficulté économique).

Pourtant, les perspectives sont favorables et le projet de reprise bénéficie de nombreux soutiens, dont les élus du Grésivaudan comme le député PS de l’ Isère Pierre Ribeaud. Le business plan prévoit l’embauche de 50 personnes au bout de trois ans, 66 au bout de cinq ans. Les salariés estiment leur chiffre d’affaires à 6 millions d’euros en cinq ans.

Le jugement en appel s’est tenu ce 18 juillet, mais la décision du tribunal de commerce de Grenoble a été mise en délibéré à la fin du mois d’août, voire début du mois de septembre. En attendant, nous appelons les citoyens et adhérents CFDT à signer la pétition sur change.org/p/ecopla.

18 juillet 2016 |

Les commentaires sont fermés.

Copyright 2015 - Vantage Thème - Hébergé chez O2Switch