Blog SYMETAL 38

Entretiens professionnels : le compte à rebours est lancé !

0

Les entretiens professionnels, rendus obligatoires depuis mars 2014, devront être effectués avant le 7 mars 2016 (pour les salariés déjà présents dans l’entreprise au 6 mars 2014). Ils ne reste que quelques mois aux dirigeants et DRH pour se mettre en conformité avec la loi.

Cet entretien, rénové, vise à aborder avec le salarié, et à formaliser par écrit; ses perspectives d’évolution professionnelle en termes d’emploi et de qualifications. En aucun cas, il ne doit procéder à l’évaluation du travail réalisé.

 L’Entretien professionnel, le Conseil en évolution professionnelle et le Compte personnel de formation sont des outils au service de l’emploi et de la mobilité professionnelle choisie, portés par la CFDT lors des négociations. L’objectif est d’aboutir à ce que 100 % des salariés soient en capacité de bénéficier d’une évolution de leurs compétences, en particulier par un meilleur accès à la formation professionnelle.

5 septembre 2015 |

La Validation des Acquis de l’Expérience (VAE)

0

Valoriser son expérience par l’obtention d’un diplôme ou d’une certification. La VAE est possible pour faire reconnaître tous les diplômes, titres ou CQP inscrits au répertoire national des certifications professionnelles (RNCP). Elle permet cette délivrance sans passer par des actions de formation pour tout ou partie des composantes d’une certification éligible. La valeur de la certification est la même que celle d’une certification délivrée à l’issue d’une action de formation.

Le déroulement de la VAE en 5 grandes étapes :

  • Définir son projet : recherche d’informations, identification de la certification… Des outils peuvent être mobilisés (passeport orientation formation, le bilan de compétences, le Conseil en Evolution Professionnelle).
  • Se renseigner sur la VAE : auprès du point relais conseil (PRC), le RNCP (www.rncp.cncp.gouv.fr), ou encore les principaux organismes certificateurs (vae.gouv.fr)
  • Recevabilité : dépôt du premier dossier  composé de quatre volets (informations générales, informations relatives à l’expérience, les pièces justificatives, attestation sur l’honneur).
  • Préparer la validation : collecte des preuves, description, préparation. Trois dispositifs peuvent aider le financement (le plan de formation de l’entreprise, le Compte Personnel de Formation, le congé VAE).
  • Évaluation finale : le jury se prononce suivant trois situations (validation totale, partielle ou refus de la validation).

Les outils sont à disposition sur le site vae.gouv.fr

4 juillet 2015 |

Connaissances et compétences professionnelles

0

Un passeport pour l’insertion et la sécurisation des parcours professionnels…

La réforme 2015 de la formation professionnelle crée le socle de connaissances et de compétences professionnelles. Il s’agit d’une certification qui permet d’acquérir des compétences indispensables à l’insertion professionnelle. Ce n’est pas seulement une première certification, il s’agit surtout d’un passeport pour le monde professionnel, que ce soit pour l’intégrer, pour progresser ou pour sécuriser le parcours. Les profils des salariés, jeunes ou demandeurs d’emploi, concernés peuvent être très divers. Les modalités pour obtenir cette certification seront également plurielles. Le socle peut être préparé et passé en utilisant le Compte Personnel de Formation (CPF). Pour cette application particulière (préparation du socle), le CPF est utilisé sur le temps de travail, sans que l’employeur ait à donner son autorisation.

Lire notre synthèse sur les sept domaines pour le socle de connaissances et de compétences professionnelles :  fpc_socles_de_competences !

13 mai 2015 |

Formation professionnelle : que devient le plan de formation ?

0

L’employeur a une obligation de formation, au moins pour l’adaptation du salarié à l’évolution de son emploi. La réforme ne modifie pas cette règle. En revanche, la réforme supprime (entreprises de 300 salariés et plus) ou diminue fortement (entreprises de 10 à 299 salariés) l’obligation de financement du plan de formation qui était jusqu’à présent de 0,9 % de la masse salariale pour les entreprises de plus de 10 salariés. Jusqu’à présent l’employeur avait une obligation de moyen et une obligation de résultat.
L’obligation de résultat demeure, mais l’obligation de moyens est supprimée. Les entreprises dépassaient largement l’obligation de 0,9 % de la masse salariale consacrée au plan de formation. En 2012, elles y ont consacré 2,7 %. Globalement, le risque est donc limité de voir diminuer les moyens consacrés au plan. Une attention particulière devra cependant être apportée dans les entreprises qui jusqu’à présent remplissaient tout juste leur obligation.
Le type de contenu du plan de formation reste inchangé. Il comprendra des actions d’adaptation au poste de travail (ou liées à l’évolution ou au maintien dans l’emploi dans l’entreprise) et des actions de développement des compétences.
Le CE, ou à défaut les DP, émet chaque année un avis sur l’exécution du plan de l’année précédente et de l’année en cours et sur le projet de plan ou de mise en oeuvre du plan pour l’année à venir. Dans le cadre des accords GPEC, il est possible (et même recommandé) de négocier les orientations du plan de formation sur 3 ans.

18 avril 2015 |

Formation professionnelle : le Compte Personnel de Formation

0

La récente réforme sur la formation professionnelle fait disparaître le DIF et créé le Compte Personnel de Formation, autrement dénommé « CPF ».

Quelques éléments essentiels de la réforme :

  • Le CPF existe depuis le 1er janvier 2015
    ● pour tous les salariés et demandeurs d’emploi, dès l’âge de 16 ans, et jusqu’à la retraite.
    ● il est attaché à la personne et non pas au contrat de travail.
    ● il est géré par la Caisse des Dépôts et Consignation et non pas par l’employeur.
    ● les heures cumulées sont conservées tout au long de la carrière, dans la limite du plafond mobilisable autorisé de 150 heures, même en cas de changement d’employeur ou de chômage.
  • Les formations éligibles au Compte Personnel de Formation permettent
    ● d’acquérir une qualification : un diplôme, une certification, un certificat de qualification professionnelle, un titre professionnel, une habilitation.
    ● d’acquérir les connaissances de bases (notamment concernant le socle de connaissances et de compétences)
    ● d’être accompagné pour la Validation des Acquis de l’Expérience (VAE).
  • Le solde d’heures de DIF est transférable dans le CPF
    ● ces heures seront mobilisées en priorité lors d’une demande de formation dans le cadre du CPF.
    ● le solde d’heures de DIF figure sur votre bulletin de salaire ou à la demande via une attestation de l’employeur.
    ● vous devrez inscrire votre solde d’heures de DIF dans votre CPF via le portail externalisé http://www.moncompteformation.gouv.fr/
  • ● cette action est possible tout au long de l’année 2015…
3 février 2015 |
Copyright 2015 - Vantage Thème - Hébergé chez O2Switch