Blog SYMETAL 38

Ecopla : les salariés se battent pour devenir une Scop

0

L’enjeu est clairement de ne pas perdre une fois de plus une entreprise industrielle – L’Union régionale des Scop.

La CFDT métallurgie soutient le projet de création de SCOP porté par les salariés de l’entreprise Ecopla, l’usine historique de fabrication de barquettes de Saint-Vincent-de-Mercuze (38). Après sa mise en liquidation judiciaire en mars dernier, une première décision de justice rendue le 24 juin 2016 est venue doucher les espoirs des ex-salariés. Bien que le projet soit réaliste et que le collectif ait réussi à réunir les 2,3 millions d’euros nécessaires au fonctionnement de l’entreprise grâce à la solidarité des personnes et des institutions, le juge n’a pas validé le projet et a décidé de vendre l’outil et les machines à un groupe italien (le concurrent direct et par ailleurs lui aussi en difficulté économique).

Pourtant, les perspectives sont favorables et le projet de reprise bénéficie de nombreux soutiens, dont les élus du Grésivaudan comme le député PS de l’ Isère Pierre Ribeaud. Le business plan prévoit l’embauche de 50 personnes au bout de trois ans, 66 au bout de cinq ans. Les salariés estiment leur chiffre d’affaires à 6 millions d’euros en cinq ans.

Le jugement en appel s’est tenu ce 18 juillet, mais la décision du tribunal de commerce de Grenoble a été mise en délibéré à la fin du mois d’août, voire début du mois de septembre. En attendant, nous appelons les citoyens et adhérents CFDT à signer la pétition sur change.org/p/ecopla.

18 juillet 2016 |

Elections professionnelles dans les TPE

0

Vous travaillez dans une Très Petite Entreprise ? Le site CFDT : petitesentreprises.cfdt.fr est fait pour vous…

Le saviez-vous ? Du 28 novembre au 12 décembre 2016 pour le vote électronique (et jusqu’au 18 décembre pour le vote par correspondance), les salariés des entreprises de moins de 11, voteront au niveau régional et sur sigle pour une organisation syndicale. Ces élections professionnelles entrent dans le calcul de la représentativité des Organisations Syndicales au niveau des branches professionnelles et sur le plan national et interprofessionnel.

Le scrutin servira de base à la désignation des conseillers prud’hommes salariés ainsi qu’à la répartition des sièges entre Organisations Syndicales au sein des Commissions Paritaires Régionales Interprofessionnelles (CPRI). Elles seront mises en place à partir du 1er juillet 2017. La CFDT présente sur ses listes des candidats issus des TPE qui connaissent et partagent les préoccupations des salariés.

Nous mettons à disposition des élus et salariés, en téléchargement dans notre boîte à outil, le Guide TPE : accompagnement des salariés dans les très petites entreprises.

20 juin 2016 |

Un nouvel avenant au régime conventionnel Frais de santé

0

La CFDT s’est engagée dans la négociation avec l’UDIMEC et les instituts paritaires, notamment en faveur du maintien de notre dispositif conventionnel Frais de santé applicable aux Mensuels. Sans accord, notre régime (unique en France) aurait progressivement disparu. L’avenant n°3 vient donc le modifier. Cet avenant est le fruit de la négociation de toutes les organisations syndicales représentatives. Des concessions ont été faites, toutefois nous devions assurer son équilibre financier sans dénaturer les prestations ou le coût des cotisations. Cet avenant supprime la condition d’ancienneté de 6 mois, ajuste nos garanties aux exigences du Contrat responsable, établit un nouveau mode de calcul des cotisations désormais exprimé en pourcentage du PMSS et révise leurs valeurs et revoit les modalités de leur indexation.

Il est applicable pour les entreprises adhérentes au 1er janvier 2016 et disponible au téléchargement ici avenant du 11 décembre 2015.

6 janvier 2016 |

AGIR DANS LE TERRITOIRE POUR L’INDUSTRIE

0

Dans le cadre de l’élaboration du projet CFDT sur le Grand Projet Rhône-Alpes du Rhône Médian, le comité de pilotage de la CFDT pour ce projet (composé de l’URI – des Syndicats Chimie-Energie, Métallurgie, Transports – des UD Isère, Drôme-Ardèche, Rhône et Loire – des UL de Vienne, Roussillon, Annonay et Saint Vallier) lance plusieurs démarches pour connaitre la situation et les perspectives des entreprises de ce territoire, afin de mieux avancer dans la connaissance et la maîtrise des enjeux de développement économique et la sécurisation des parcours professionnels. Il vise également à connaitre les attentes des salariés vis-à-vis des problématiques de leur vie quotidienne (transport, logement, équipements, cadre de vie).

La CFDT a demandé à Syndex de mettre en place un questionnaire auprès des délégués d’entreprise pour mieux connaitre les enjeux d’avenir des entreprises et définir, si cela parait envisageable, une stratégie industrielle. Ce questionnaire permettra d’avoir à la fois une vision par entreprise, et une vision plus collective, qui sera présentée et débattue collectivement avec vous. Pour y répondre et/ou pour toute question sur la démarche CFDT, n’hésitez pas à nous contacter.

1 mai 2015 |

Prorogation du régime conventionnel frais de santé

0

La CFDT a signé l’AVENANT N° 2 du 22 OCTOBRE 2014 prorogeant notre régime conventionnel complémentaire frais de santé (instauré par l’Avenant du 19 octobre 2011 à la Convention Collective des Mensuels des Métaux de l’Isère et des Hautes-Alpes).

Le régime est proche de l’équilibre et connaît des « performances » satisfaisantes. Il se positionne notamment au-dessus du panier de soins minimum introduit par la Loi de sécurisation de l’emploi du 14 juin 2013. Les postes de dépenses les plus importants  sont toujours les frais d’optique, les honoraires dentaires et l’hospitalisation. Le dispositif couvre 92% des dépenses pour un montant de cotisation de 40 euros, et donc un reste à charge pour le salarié d’environ 8% !

Toutefois, la mutualisation est menacée par les nouvelles règles gouvernementales. En effet, la construction actuelle favorisée par le monopole des instituts paritaires partenaires, garantit la mutualisation et la solidarité du régime entre TPE, PME et grandes entreprises. De plus, nous savons que les cotisations devront augmenter dans une fourchette comprise entre 11% et 15% afin de maintenir le niveau des prestations, assumer une hausse des  taxes, le désengagement progressif des remboursements de la sécurité sociale sur certains médicaments, faire face à une hausse constante de la consommation courante et intégrer le financement de la portabilité…

Les décrets relatifs au cahier des charges des contrats responsables doivent sortir sous peu. En attendant la publication, la prorogation du régime (sous réserve de la validation de la commission nationale de la négociation collective) permet de ne pas interrompre les prestations pour les salariés qui en bénéficient. Les partenaires devront se réunir dès 2015 pour espérer négocier puis entériner un nouvel accord. La tâche s’annonce d’ores et déjà délicate…

10 novembre 2014 |
Copyright 2015 - Vantage Thème - Hébergé chez O2Switch