Blog SYMETAL 38

Evolution de la Formation Professionnelle

0

La formation continue répond à un enjeu majeur pour l’emploi, c’est-à-dire celui de développer son employabilité en permanence pour le salarié, et maintenir sa compétitivité pour l’entreprise. La réforme de la formation professionnelle responsabilise davantage l’entreprise, elle confère aussi surtout à chaque individu le pouvoir de décider lui même de sa formation et plus largement de son parcours professionnel.

Disparition du DIF, création du Compte Personnel de Formation (CPF), rénovation de l’entretien professionnel, ajustements des dispositifs de formation en alternance, de la POE (préparation opérationnelle à l’emploi), du contrat de génération, etc. La loi du 5 mars 2014 apporte d’importants changements à la boîte à outils de la formation et de l’évolution professionnelle des salariés et des demandeurs d’emploi.

Avec cette Réforme, les demandeurs d’emploi comme les salariés peuvent avoir un accès à la formation de leur choix et donc construire plus librement leur parcours tout au long de la vie, seuls ou avec le soutien de leur entreprise. A la CFDT, nous réfléchissons par ailleurs à ce que les entreprises puissent mutualiser entre elles leurs besoins et leurs moyens, afin de réduire le coût des formations de leurs salariés. Pour des formations efficaces, nous sommes investis pour la construction de parcours par blocs de compétences, toujours dans une logique de qualification et de reconnaissance des acquis !

Finalement, pour le salarié, la Sécurisation des Parcours Professionnels est passée d’une logique de droit lié au statut à celle lié au parcours pour :

  • Bien s’insérer dans l’emploi
  • Occuper un emploi stable et qualifié
  • Évoluer dans l’entreprise
  • Concilier vie personnelle et vie professionnelle
  • Changer d’emploi sans risque de tout perdre
  • Rebondir en cas de chômage et perte d’emploi
  • Finir sa carrière dans de bonnes conditions
11 octobre 2014 |

Pacte social pour les industries de la métallurgie

0

Les partenaires sociaux de la Branche se sont réuni les 8 avril et 7 mai 2014 afin d’échanger sur la contribution de la Branche professionnelle au Pacte de responsabilité.

Le complément à l’agenda social 2014 constitue d’abord et avant tout l’opportunité de réaffirmer la volonté de défendre et de promouvoir l’industrie en France, au niveau national et au niveau des territoires, et de développer ses emplois, de telle sorte que les entreprises industrielles, et particulièrement les entreprises de la Métallurgie, continuent à jouer un rôle essentiel dans le développement économique et social.

Les partenaires sociaux de la Métallurgie décident d’aménager les travaux à mener dans la Branche dans les mois à venir, autour des trois thèmes prioritaires suivants :

  • Le dialogue économique
  • L’emploi
  • Le développement des compétences et des qualifications.

Dialogue économique dans la branche métallurgie.

Il s’agit de mettre en place un dialogue économique permanent. Afin de guider les travaux de la Branche dans le cadre du Pacte social pour les industries de la Métallurgie, la première mission assignée à ce dialogue est l’étude de l’impact de chacune des mesures envisagées par le Gouvernement dans le cadre du pacte de responsabilité, sur les entreprises et les salariés.

L’emploi

Les partenaires sociaux demandent aux entreprises d’analyser à leur niveau les effets du pacte de responsabilité et d’échanger avec les représentants des salariés, prioritairement sous l’angle de leur politique d’investissement et d’emploi, dans le cadre de l’information/consultation sur les orientations stratégiques de l’entreprise prévues par la loi.

La GPEC

Les partenaires sociaux souhaitent saisir l’opportunité des négociations qui vont s’ouvrir, d’une part, en matière de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC), et d’autre part, en matière de formation professionnelle, pour mettre en œuvre une politique ambitieuse de maintien et de développement des compétences et des qualifications, facteur tant de compétitivité pour les entreprises, que de sécurisation des parcours pour les salariés.

24 mai 2014 |

Plateforme de sécurisation des parcours sur le Bassin Grenoblois

0

A l’occasion de la Conférence Sociale du 13 février 2012, la Région Rhône-Alpes a pris l’initiative du déploiement de plateformes de sécurisation des parcours sur l’ensemble du territoire rhônalpin. 11 plateformes sont créées dans la région, dont trois en Isère. Ce dispositif, gratuit pour les salariés et les entreprises, est financé par la région Rhône-Alpes. Il repose sur la coopération et la mutualisation des savoir-faire des différents acteurs : réseau AIO (accueil, information, orientation), OPCA, CCI et branches professionnelles présents sur les territoires.

Concernant notre bassin et plus particulièrement Grenoble, le dispositif « plateforme » mobilise de nombreux partenaires qui s’inscrivent tous dans une démarche proactive auprès des salariés des petites ou moyennes entreprises (TPE / PME). L’objectif est clair : sécuriser les parcours, développer l’employabilité, favoriser la mobilité, etc.

La CFDT milite et s’engage pour l’émancipation des personnes et la sécurisation des parcours, en l’occurrence, nous encourageons les salariés à devenir acteur de leur destin professionnel ! Nous devons chacun à son niveau anticiper les évolutions des métiers, préparer et réussir les reconversions, renforcer l’employabilité, répondre aux nouveaux besoins en compétences afin d’évoluer dans son poste ou sa carrière…

Quels avantages de la démarche ?
Vous êtes une entreprise ? Sécuriser les parcours professionnels c’est, pour l’entreprise et les salariés, pouvoir anticiper les évolutions de l’entreprise et du marché du travail afin de consolider les trajectoires professionnelles, améliorer votre performance sociale ou économique, développer votre compétitivité…
Vous êtes salarié ? En rejoignant la plateforme, vous êtes accompagné par un conseiller spécialisé du début à la fin et qui vous aide à faire le point sur votre situation et à définir un plan d’action pour la réalisation de votre projet professionnel…

Vous êtes intéressé, contacter-nous au SYMETAL38 ou adressez-vous à Agiremploi MIFE Isère (accéder au site de la plateforme).

23 avril 2014 |

Kit SPP CFDT : La sécurisation des parcours professionnels

0

Le Kit SPP est un outil CFDT collaboratif moderne et interactif pour agir concrètement sur la sécurisation des parcours professionnels, l’emploi, la formation, les carrières… Il est régulièrement mis à jour (texte de droit, récit d’expérience, méthodologie, etc.) et a été conçu pour aider nos sections syndicales d’entreprise à apporter des réponses crédibles à leurs besoins. Il est au service des militants de terrain afin de construire des projets ou des stratégies syndicales éclairées et structurées. Cette démarche, pour être véritablement efficace, s’inscrit forcément dans une logique d’anticipation des problématiques de la part de nos élus. Il sensibilise sur les enjeux des thématiques, d’une manière proactive et pousse la réflexion et les dynamiques collectives dans les sections. Il est impératif que les militants s’emparent des enjeux dont nous devons être conscients, pour les salariés mais aussi les entreprises. Le dispositif est construit autour d’un site internet (spp.cfdt.fr), c’est-à-dire une véritable boîte à outils et la déclinaison d’une application spécifique.

Visualiser la plaquette du kit_spp | En Rhône-Alpes, le dispositif est couplé aux plans d’actions « Offensive emploi ».

Le KIT SPP a été élaboré en partenariat avec le cabinet d’expertise SYNDEX, sur la base d’un financement du fonds social européen.

23 avril 2014 |
Copyright 2015 - Vantage Thème - Hébergé chez O2Switch